Le quartier La Rabière

PRÉSENTATION DU QUARTIER

Chiffres-clés : 35 hectares, 5 850 habitants, 9 000 € de revenu médian1

1- Cela signifie qu’il y a autant de personnes qui perçoivent plus que ce revenu annuel que de personnes qui perçoivent moins que ce revenu annuel.

Le quartier de La Rabière qui accueille 15 % des habitants de Joué-lès-Tours, a été profondément transformé dans les années 2000 par le Grand Projet de Ville puis par le Programme de Rénovation Urbaine, associé à l’arrivée du tramway à partir de 2013.
Le Nouveau programme national de renouvellement urbain a pour objectifs de poursuivre la transformation du quartier en lien avec le redéploiement du centre-ville de Joué-lès-Tours, dans le cadre du projet d’aménagement de l’îlot Gratias.

 

Le secteur dit de « La Vieille Rabière », plus ancien secteur d’habitat social de ce quartier prioritaire, n’a pas été traité dans le cadre du Programme de rénovation urbaine et apparaît en décalage avec le reste du quartier. Bordé au nord par l’îlot Gratias qui l’isole du reste de la ville, le quartier est composé d’immeubles vétustes et qui ne correspondent pas à la demande locative actuelle. Une opération de démolition est envisagée afin de renouveler les espaces bâtis situés dans le prolongement de l’îlot Gratias et ouvrir la « Vieille Rabière » vers la rue de Verdun et le parc de la Rabière.

 

 

Les deux démolitions envisagées portent sur :

  • Le bâtiment situé au nord de la rue du Colonel Picot (36 logements) : sa démolition aurait pour objectif de favoriser les liaisons entre la « Vieille Rabière », l’îlot Gratias et le tramway en direction de la rue Lavoisier.
  • Le bâtiment situé 23-25 rue de Verdun (32 logements) : sa démolition permettrait de créer un lien entre le quartier prioritaire et le pôle d’équipements publics du Parc de la Rabière situés à l’est, de l’autre côté de la rue de Verdun.

Le programme des Gémeaux (Scalis - précédemment Logi Ouest) situé au nord de l'école Mignonne, fait également partie des secteurs traités par le NPNRU, notamment pour revoir l'aménagement du plan de circulation et les espaces extérieurs.

Carte d'enjeux du quartier de la Rabière

Étude urbaine sur le quartier de la Rabière

Lancée en mars 2017 par la Ville de Joué-lès-Tours, l’étude urbaine de la Rabière a été menée par un groupement de deux cabinets d’étude : Cittànova pour l’urbanisme et Sinopia pour l’architecture et le paysage. L’étude, qui s'est terminée en septembre 2018, avait pour objectifs de définir :

  • le projet de renouvellement de la partie nord-est du quartier, en lien avec l’opération de renouvellement de l’îlot Gratias,
  • la requalification des espaces extérieurs de la résidence les Gémeaux, faisant suite au programme de réhabilitation porté par Scalis (précédemment Logi Ouest).

L’étude concernait à la fois l’aménagement des espaces publics (voies, cheminements, espaces verts) et résidentiels (stationnement, jardins privatifs, aires de jeux, pieds d’immeubles), ainsi que les espaces bâtis, en particulier le patrimoine HLM de Val Touraine Habitat.

Diagnostic

La première phase de l’étude a porté sur la réalisation d’un diagnostic transversal portant sur 4 volets :

  • le diagnostic urbain : analyse des enjeux de désenclavement, de renouvellement et d’insertion urbaine du secteur de la Vieille Rabière et des espaces limitrophes (tissu pavillonnaire bordant la rue de Verdun notamment),
  • le diagnostic paysager : identifie les enjeux de continuité et de mise en valeur des espaces publics et résidentiels des deux secteurs concernés par l’étude. Une attention particulière doit être accordée à l’analyse de la qualité environnementale des espaces et de leur valeur d’usage,
  • le diagnostic architectural : analyse les caractéristiques des immeubles d’habitat social situés sur la partie nord de la Vieille Rabière, propriété de Val Touraine Habitat. L’étude doit approfondir les atouts et les contraintes des hypothèses de démolition envisagées dans le protocole de préfiguration. L’étude précise également les enjeux de réhabilitation voire de restructuration ponctuelle des immeubles conservés,
  • le diagnostic social : analyse l’occupation sociale et les évolutions du peuplement au cours des dernières années à l’échelle de l’immeuble. L’étude mettra en évidence l’impact de la composition sociale et de la mobilité résidentielle sur le fonctionnement et l’attractivité locative des deux secteurs (Vieille Rabière et les Gémeaux).

Une balade urbaine avec les habitants a été organisée par Sinopia le 11 avril 2017 afin de recueillir la parole des habitants et des membres du Conseil Citoyen pour identifier les enjeux et les besoins liés au quartier.

Le diagnostic, rendu en mai 2017 contient :

  • les éléments de cadrage : géographie, contexte réglementaire (PLH, NPNRU et Contrat de Ville).
  • le contexte et les dynamiques : historique (ZUP, GPV et PRU), commerces et équipements, projets récents (centre aquatique, pépinière d’entreprises, îlot Gratias), usages des espaces publics.
  • les besoins et potentialités : offre commerciale de proximité, carence et besoins en équipements (notamment sportifs), desserte du quartier, espaces naturels, parc de logements sociaux.
  • les enjeux prioritaires d’ouverture et d’image : ouverture visuelle vers le nord et l’est, place Nelson Mandela, réhabilitation des logements sociaux.

Hypothèse d'aménagement

La phase 2 de l’étude portait sur l’élaboration de scénarios d'aménagement, toujours en concertation avec les habitants. Une présentation en réunion publique a eu lieu le 18 octobre 2017 pour faire état des propositions de scénarios.

Des ateliers de concertation ont également étaient menés sur plusieurs espaces publics : Atelier Picot et Chalet / Atelier Square Pagnol et Place Mandela

Ces scénarios ont permis de vérifier la pertinence et la faisabilité des premiers objectifs opérationnels (dont les deux hypothèses de démolition) inscrits dans le protocole de préfiguration. A l'issue de ces différentes démarches, le bureau d'étude a synthétisé la trame d'aménagement qui est proposée pour les secteurs de la Vieille Rabière et des Gémeaux.

Présentation du Scénario d'aménagement

Faisabilité

La phase 3 portait sur la faisabilité financière et technique du scénario retenu par les élus et les autres maîtres d’ouvrage (bailleurs sociaux). Elle a donné lieu à une restitution publique le 28 juin 2018 afin de présenter les conclusions de l’étude aux habitants du quartier.

Un atelier a également eu lieu en juillet 2018 au sujet de l'évolution du stationnement au niveau de la rue Foch et du bâtiment de Val Touraine Habitat. Après consultation des habitants, la décision a été prise de ne pas modifier l'organisation du stationnement.

Objectifs du projet :

Le quartier de la Rabière avait déjà bénéficié des financements de l’ANRU lors du précédent programme de rénovation urbaine mené entre 2004 et 2013. Le secteur situé à l’est du quartier, dit « Vieille Rabière », n’en avait pas bénéficié. C’est pour cette raison que l’essentiel des opérations du projet de renouvellement seront orientées vers ce secteur.

  • Ouvrir et désenclaver le quartier : la « Vieille Rabière » constitue la partie la plus ancienne du quartier de la Rabière, réalisée au début des années 1960. Depuis sa construction, ce secteur a connu peu de transformations tandis que son environnement a évolué : arrivée du tramway, construction du nouveau quartier de l’Ilot Gratias au nord. De plus, il s’agit d’une du secteur faisant la jonction avec le centre-ville de Joué-lès-Tours (au nord) et le parc de la Rabière et ses équipements (collège, lycée professionnel, médiathèque) à l’est. Le projet vise donc à davantage intégrer la Vieille Rabière dans ces évolutions urbaines pour mieux la connecter à la ville.
  • Rénover le parc de logements : Val Touraine Habitat est le principal bailleur du quartier de la Rabière et le seul présent dans le secteur de la Vieille Rabière. Il va engager d’importants travaux de réhabilitations afin d’améliorer le confort de vie des locataires, pour l’ensemble des bâtiments du secteur, soit 224 logements.
  • Réaménager les espaces publics et résidentiels : Les principaux espaces publics de la Vieille Rabière seront aménagés et modernisés, en associant les habitants du quartier comme cela a été fait lors des temps de concertations déjà menés. Les espaces extérieurs de Val Touraine Habitat seront également valorisés pour accompagner la réhabilitation des logements.
  • Développer l’attractivité du quartier : Afin d’accompagner la transformation au nord du quartier, un nouvel équipement public sera créé pour regrouper plusieurs activités municipales autour de la petite enfance et la jeunesse. Un programme résidentiel permettra également d’accueillir de nouveaux résidents, à l’angle de la rue de Verdun et de la rue Picot.

Le projet en détail :

Démolitions de logements sociaux : Deux bâtiments vont être démolis au nord du quartier de la Vieille Rabière : 1-11 rue du Colonel Picot (36 logements) et 23-25 rue de Verdun (32 logements), qui seront remplacés pour le 1er par un grand corridor paysager faisant la connexion entre le quartier de la Rabière, la rue de la Rotière, l’Ilot Gratias et la rue de Verdun en direction du parc de la Rabière. Le 2e bâtiment permettra de construire un programme de logements en accession sociale à la propriété.

Un 3e bâtiment sera lui-aussi démoli dans un autre contexte : la tour du 17-19 rue James Pradier. Il présente, depuis de nombeuses années, des problèmes de nuisances récurrentes au détiment des locataires, des riverains et du bailleur Val Touraine Habitat. C’est pourquoi la décision a été prise d’engager, d’ici 2024, la démolition de ce bâtiment de 53 logements sociaux.

Réhabilitation de logements sociaux : L’ensemble des bâtiments de la Vieille Rabière seront réhabilités par Val Touraine Habitat, ce qui représente 7 bâtiments collectifs et 8 logements individuels. Il s’agira pour l’essentiel de travaux d’isolation thermique, de mise aux normes, de modernisation et de sécurisation.

A noter, qu’un des bâtiments, situé 34-36 rue Rotière, bénéficiera même de l’installation d’ascenseurs afin de rendre les logements plus accessibles. Il s’agira du premier bâtiment du secteur à en être équipé. Les logements seront restructurés afin de favoriser l’accueil des personnes à mobilité réduite.

Espaces publics et résidentiels : La création d’un nouveau corridor paysager au nord du quartier sera le premier symbole de la transformation des espaces publics du quartier. Le square Marcel Pagnol et l’espace vert du Chalet seront eux aussi concernés, tout comme la place Nelson Mandela. L’ensemble de ces espaces seront définis avec les habitants, de la même manière que Val Touraine Habitat associera ses locataires pour le réaménagement des espaces situés en pied d’immeuble.

Plusieurs rues seront également réaménagées, notamment afin de laisser plus de place aux piétons et aux cyclistes. A noter : l’ilot des Gémeaux (bailleur Scalis) sera lui-aussi revu.

Nouvelles constructions : Deux programmes seront réalisés au nord du quartier, avec des objectifs différents.

Au sein de l’Ilot Gratias, Val Touraine Habitat va construire un bâtiment de 42 logements sociaux, qui permettra notamment d’accueillir une partie des locataires des bâtiments Picot et Verdun, qui doivent être relogés. Ce sera l’opportunité pour eux de pouvoir bénéficier d’un relogement sans changer d’environnement de vie.

Le 2e bâtiment se situera sur l’emplacement de l’actuel bâtiment de Val Touraine Habitat qui sera démoli, rue de Verdun. Il s’agira d’un programme d’une vingtaine de logements, construit par 3F Centre Val de Loire, qui permettra d’accueillir de nouveaux résidents en accession sociale à la propriété.

Équipement public : la Ville de Joué-lès-Tours a décidé de regrouper dans un même équipement, plusieurs services d’accueil qui étaient jusqu’à présent dispersés en différents sites. Il sera situé en face du nouveau corridor paysager et accueillera : une crèche (transfert de la crèche Delorme), un accueil jeunes ados (reprise des activités du Chalet Rabière) et le Point écoute parents (service d’accompagnement parental personnalisé).